Semaine boursière

La semaine boursière a été bien irrégulière : une séance de forte baisse, 3 séances relativement calmes et un vendredi qui a terminé sur les chapeaux de roue. L’indice phare parisien rebondit de 3 % sur la semaine. Les espoirs de reprise économique outre-Atlantique et le soutien des banques centrales ont vraisemblablement alimenté la hausse. De l’autre côté de l’Atlantique, les statistiques se sont avérées réconfortantes, je trouve même un peu louche la forte baisse du taux de chômage US (sous les 8 %) à deux mois des élections présidentielles américaines ….
Nous avons assisté à peu de publications d’entreprises … les communiqués tant redoutés du T3 vont commencer à tomber la semaine prochaine et là, gare aux déceptions avec une activité particulièrement atone durant l’été … Coté valeurs, ALCATEL a continué sa descente aux enfers et a sous-performé le marché … le titre abandonne encore 5 % sur la semaine … et ce, dans un marché haussier.
INSIDE SECURE est toujours autant attaqué, avec des nouveaux plus bas touchés, alors que la CB actuelle recouvre toute la trésorerie. Les acheteurs se sont néanmoins manifestés lors de la brève incursion du titre sous les 2€, qui ressemblait à une capitulation.

Indicateurs macroéconomiques

Lors de la réunion de l'eurogroupe de lundi, la Grèce pourrait demander une extension de deux ans de son programme d'aide. De son côté, l’Espagne devrait continuer à temporiser avant de solliciter l’aide de l’Europe. En dehors de quelques indicateurs macroéconomiques attendus, les publications d'entreprises resteront peu abondantes en France, avant l'intensification de la saison des résultats à partir de la mi-octobre. Mais comme je le dis souvent, il y a toujours des choses à faire sur le Marché ! ;-) Aux Etats-Unis, ALCOA, GOOGLE et la banque WELLS FARGO ouvriront le bal … Gare aux PW !
D’après mes sources, le broker anglais Edison, publierait une note très favorable sur NEOVACS en début de semaine. Cette biotech avait présenté des résultats cliniques très décevants dans la maladie de Crohn ce qui avait entrainé une chute de 62 % en séance !
La société enfonçait le clou ( !) en annonçant que le financement de ses recherches serait assuré jusqu’au premier trimestre 2013 … seulement !
Une augmentation de capital sera sans doute nécessaire à moins que NEOVACS parvienne à trouver un partenaire … . La publication des résultats finaux prévus pour la fin d’année sera primordiale pour l’avenir de la société. Cela me paraît inutile et risqué de garder ce titre pour le MT … je vais essayer de jouer l’effet spéculatif que pourrait avoir la recommandation d’Edison …. Rien de plus … un +10 +20 % en intraday est largement jouable … A surveiller de près.

Comme je le sous-entendais dans mon article sur Objectifeco, CEGEDIM est l’une de mes grosses convictions d’achat d’ici la fin de l’année. Je vous renvoie à ma présentation de CEGEDIM dans la newsletter du 17/08.
Mercredi soir, la société a de plus publié une annonce majeure : l’éditeur de logiciel spécialisée dans les laboratoires / médecine, a en effet obtenu un accord avec ses banques partenaires pour réajuster à la baisse ses convenants relatifs au crédit bancaire, ce qui témoigne d’une grande confiance de ses partenaires financiers. Sans cet accord, la société aurait peut-être dû renégocier sa dette, avec peu de marge de manoeuvre. C’est de plus cette possible rupture des covenants qui avait provoqué la forte chute du titre l’été dernier. La news a été fêtée le lendemain dans des volumes conséquents, l’euphorie est ensuite retombée. J’en ai profité pour initier une ligne de 2000 titres que je vais renforcer lourdement en cas de signal d’achat technique.